Hildegarde à la Une !

7 FÉVRIER 2015

HILDEGARDE A LA UNE !

Comme à d’autres périodes de notre histoire, le monde, il y a 800 ans a été éclairé par l’irruption de la « Lumière Vivante » . Et Sainte Hildegarde a été prédestinée pour en être le canal. La Voie… et aussi la Voix qui révèle. Cela n’a pas été un événement visible aux yeux du monde, il n’a pas pu être photographié, ni commenté, il n’a fait la Une d’aucun journal, mais, pour autant, il s’est fait connaître de tout l’occident chrétien.

Cette voix se fait de nouveau entendre depuis quelques années, le monde la redécouvre. Bien qu’en Allemagne l’œuvre de Sainte Hildegarde soit toujours restée activement présente dans les mémoires.

Ainsi, nombre de ses écrits ont été retranscris, étudiés et traduits. De ce fait, l’immense travail de Sainte Hildegarde, est reconnu, avec l’évidence de sa nécessité pour nous aujourd’hui….
Sainte Hildegarde vient à notre rencontre avec le message du « bien vivre » et de « la guérison du corps et de l’esprit » dans ce monde où les repères ont explosés et où l’homme a l’impression de nager sans être assuré de la solidité de l’endroit ou même d’un endroit où poser ses deux pieds

Sainte Hildegarde a vu et entendu l’Esprit de Vie lui demander : « Ecris ce que tu vois »…

L’intervention de l’ Esprit de Vie… éclairant et parlant au cœur de l’homme pour l’illuminer de sa Joie… On aimerait que cela fasse la Une des journaux !… Pour que tous les tunnels du quotidien des hommes en soient éclairés.

Pourquoi écrire cela sur facebook ?

Si cette réalité n’existe pas, c’est inutile, une simple évocation illusoire.

Si cette Réalité existe…Et elle existe… Comme toute grande et bonne nouvelle on a envie d’en parler à tout le monde !

Sainte Hildegarde est messagère de la Joie, Dieu l’a initiée à la Joie pour nous tous.

Sainte Hildegarde nous fait connaître les épices bénéfiques au corps comme à l’âme.
On n’ignore trop souvent le pouvoir des aliments sur nos « humeurs » et pourtant notre instinct les recherchent, pour leur réconfort, leur chaleur, leur énergie.

Sainte Hildegarde, enseignée de la subtilité des plantes et de leur usage, nous donne la recette d’un biscuit vraiment fait pour l’homme.

Faire un biscuit avec les « épices de la joie »

Les ÉPICES que Sainte Hildegarde appelle les épices de la joie sont : la cannelle, la muscade et le clou de girofle. On peut préparer un mélange dans un petit pot fermé et à l’abri de la lumière: une part de muscade moulue, une part de cannelle moulue et ¼ de part de clous de girofle moulus.
La cannelle est « par nature très chaude, très énergique et contient une certaine humidité, sa chaleur est si forte qu’elle fait disparaître l’humidité,» dit sainte Hildegarde. «Celui qui en mange diminue en lui les mauvaises humeurs et les remplacent par de bonnes.»
Le giroflier (clous de girofle) est « extrêmement chaud et il a en lui une certaine humidité qui lui donne de la douceur, semblable à l’humide douceur du miel » dit Sainte Hildegarde.
«La noix de muscade possède une grande chaleur et un heureux équilibre dans ses propriétés. Celui qui mange de la noix de muscade ouvre son cœur, purifie ses sens et en retire de bonnes dispositions».

Ces biscuits faits avec les épices de la joie« adoucissent l’amertume du corps et de l’esprit, ouvrent le cœur, aiguisent les sens émoussés, rendent l’âme joyeuse, purifient les sens, diminuent les humeurs nocives, apportent un bon suc au sang et fortifient ».